L’hydrogène, au cœur du carburant du futur

Faire de l’hydrogène le carburant du futur une réalité d’aujourd’hui, telle est la vision de SoHHytec, une start-up de l’EPFL active dans le domaine de la cleantech. En effet, à l’aide d’un nouveau concept « smart » créé en laboratoire, son rêve est en train de se réaliser.





Dans le but de remplacer les très toxiques combustibles fossiles par de l’hydrogène en tant que carburant principal, une équipe de chercheurs universitaires a mis au point un système de production d’énergie durable mettant tout en œuvre pour accélérer la transition écologique. Cofondée par Saurabh Tembhurne (PDG) et Sophia Haussener (conseillère scientifique), SoHHytec est une start-up basée sur le campus de l’EPFL qui a conçu l’Arb, un « arbre artificiel » en quelque sorte, pour répondre intégralement aux questions liées à la fabrication et au transport efficaces de l’hydrogène. Le bien nommé Arb (inspiré du mot arbor, qui signifie arbre en latin) utilise la lumière dégagée par le soleil mélangée avec de l’eau pour produire du carburant solaire (l’hydrogène et l’oxygène), et de la chaleur (l’électricité sur demande). Un concept « smart », donc, qui assure une stabilité et une efficacité élevées de l’énergie solaire (jusqu’à 70 %), ainsi qu’une production de carburant et d’électricité rentable. Fruit de plus de six ans de travail de recherche et de développement, cette innovation basée sur un nouveau dispositif photoélectrochimique (CIPEC) intégré fonctionne par le biais d’une irradiation solaire accentuée. En somme, il s’agit d’une approche viable et évolutive.


Les émissions en moins Employé à large échelle comme matière première, l’hydrogène voit son utilisation se répandre en raison de l’urgence climatique. Vu comme une source d’énergie alternative aux combustibles fossiles, l’hydrogène donne de l’élan à tous les secteurs de l’industrie, de la construction à l’automobile, de la pétrochimie à l’agroalimentaire. Et pour cause : moins polluant et abondamment présent dans la nature, l’hydrogène est une substance propre et non toxique présentant de nombreux avantages, dont, au premier rang, la production d’énergie avec un minimum d’émissions de gaz à effet de serre. Cependant, aujourd’hui, 96 % de la production mondiale provient de l’hydrogène à base de combustibles fossiles dans des installations centrales de reformage à la vapeur. En conséquence, les effets indésirables tels que l’augmentation de la pollution atmosphérique et les dépenses supplémentaires (le coût du transport s’élève jusqu’à deux à trois fois plus que le coût de la production) persistent, et vont à l’encontre des objectifs écologiques.

Fournir du carburant solaire utilisant uniquement des ressources durables (soleil + eau) et produire de l’énergie (hydrogène, oxygène, électricité, chaleur), un procédé vert, propre, et rentable.


Vert, propre et rentable À l’heure actuelle, bien que les méthodes de production d’énergie solaire existent déjà, force est de constater que le marché peine à se développer en raison de la difficulté d’assurer la qualité du produit pendant de longues périodes tout en gérant l’instabilité du réseau. Par ailleurs, la légèreté de l’hydrogène le rend particulièrement difficile à stocker et à transporter. C’est en partant de ce constat que SoHHytec vise à conquérir le marché à l’aide de son Arb, qui permet de fournir du carburant solaire utilisant uniquement des ressources durables (soleil + eau) et de produire de l’énergie (hydrogène, oxygène, électricité, chaleur) en simultané et sur place. Un procédé vert, propre et rentable. De surcroît, l’Arb s’installe partout, y compris en milieu industriel, à la ferme, ou même à la maison. Pour ce faire, SoHHytec analyse les besoins en énergie de chaque client sur place avant de proposer une offre sur mesure. Très en avance en la matière, la technologie CIPEC est en instance de brevet.


Prix Venture Kick 2020 Dans le cadre de l’initiative Venture Kick 2020, SoHHytec a remporté le prix de CHF 150 000. Venture Kick est une organisation qui soutient les start-up à fort potentiel issues d’universités suisses et améliore leur attractivité auprès des investisseurs tout en promouvant l’innovation scientifique. Dorénavant, le financement permettra à la jeune pousse lausannoise de poursuivre un nouveau projet pilote commercial prénommé Arbs Garden. Ce dernier consiste à déployer plusieurs Arbs dans une usine d’acier en Suisse. Côté international, SoHHytec vise à conclure des accords de partenariats et d’étendre son offre de l’Europe aux États-Unis en passant par Inde. A fortiori, le marché mondial de la production de l’hydrogène représente environ 120 milliards d’euros. Selon les dires de Saurabh Tembhurne, « Venture Kick nous a fourni la visibilité et la plate-forme pour développer notre réseau […]. Nous sommes maintenant sur la voie d’un développement de capital-risque encore plus solide, avec de multiples clients, partenaires et investisseurs. »



Read full press release